Hybrides rechargeables : 4 modèles déductibles, raté du gouvernement !

 Source : Le Moniteur automobile

Le gouvernement voulait faire la chasse aux fausses hybrides en voiture de société. Raté ! Le coefficient de 0,6 kWh/100 kg ne concernerait que 4 modèles, tous de grand gabarit.

Les experts du gouvernement Michel ne voulaient plus favoriser les « fausses hybrides », ces grosses voitures de société dont la batterie rechargeable sert plus à la déduction fiscale et au taux de CO2 attrayant qu’à vraiment faire des kilomètres sans pétrole. Ils ont planché et ont trouvé « la » solution à leurs yeux. La déductibilité de 100 % ne sera ouverte qu’aux voitures hybrides plug-in ayant au moins un ratio de 0,6 kWh/100 kg. 

Zut alors ! 

Nos confrères de Fleet.be ont sorti leur calculette pour vérifier quelles voitures PHEV actuellement en vente pourront être totalement déduites des impôts des sociétés et des indépendants. Et la surprise est de taille. Selon leurs conclusions, sur les 26 modèles du marché étudiés par leurs soins, 4 seulement pourront prétendre à la déduction maximale. Et pas n’importe quels modèles :

  • Audi Q7 e-Tron (gros SUV hybride Diesel)
  • Kia Optima Sportswagon PHEV (grand break)
  • Mitsubishi Outlander PHEV (SUV)
  • Porsche Panamera S 4-E Hybrid (berline sportive de prestige)

Pas de compactes 

À défaut de pouvoir se permettre une Audi Q7 ou une Porche Panamera, les professionnels roulant avec les berlines compactes Audi A3 e-tron, Hyundai Ioniq PHEV, Toyota Prius PHEV et Volkswagen Golf GTE mais aussi ceux en BMW 225xe Active Tourer (monospace) et en Kia Niro PHEV et Mini Countryman PHEV (SUV compacts), entre autres, devront accepter d’être pénalisés par le fisc à partir de 2020. À moins de rouler avec la Kia Optima SW ou la Mitsubishi Outlander ou de passer à un modèle 100 % électrique, avec les contraintes que cela implique encore…